Communiqués

E.g., 21.06.2021
E.g., 21.06.2021
Aminiata Diallo est veuve et exploite une parcelle dans une ferme collective .La pluviométrie a fortement baissé et ses champs de céréales ne produisent plus un bon rendement et ne suffisent pas à nourrir sa famille. Crédit : Samuel Turpin/ Oxfam
L’équivalent de 26 heuresde dépenses militaires à l’échelle mondiale suffirait à financerles 5,5milliards de dollars nécessaires pour aider les personnes les plus vulnérables de la planète, indique un ensemble d’organisations humanitaires. Plus de 200 organisations non gouvernementales (ONG)...
Avec l'argent qu'elle tire de la vente, Fatou fait en sorte que chacune de ses filles et belles-filles dispose d'un peu d'argent qu'elles peuvent gérer elles-mêmes.Crédit : Pablo Tosco/Oxfam Intermón
Déjà injustement concurrencé par des importations de poudre de lait européen bénéficiant de subventions et de tarifs douaniers avantageux, le lait ouest-africain a subi les conséquences de la pandémie de Covid-19. Plus de 55 organisations de producteurs et productrices de lait local de six pays ont...
Bien que Kadidiatou soit productrice de lait au Burkina Faso, elle ne peut plus subvenir aux besoins de sa famille. Crédit: Géry Barbot/Oxfam
En cette journée mondiale de l’alimentation, nous alertons sur la nécessaire mobilisation des acteurs pour répondre aux défis alimentaires et nutritionnels sans précédent que continue d’affronter l’Afrique de l’Ouest à la fin de la période de soudure.
Logo de la campagne #JeCompte
L’inclusion de femmes augmente de 35% les chances de réussites des accords de paix sur une période de 15 ans.
516,000 personnes sont sinistrées suite aux inondations historiques au Niger
516,000 personnes sinistrées suite aux inondations historiques au Niger.
JOURNEE DE LA FEMME AFRICAINE : LES SOLUTIONS DE 7 ORGANISATIONS OUEST-AFRICAINES FACE A 7 REALITES QUE VIVENT LES FEMMES EN PLEINE CRISE DU COVID 19
A l'occasion de la journée internationale de la femme africaine du 31 juillet, sept organisations ouest-africaines, mettent en avant l’impact de la crise du COVID-19 sur les femmes en Afrique de l’Ouest et partagent leurs réalités, leurs réflexions et leurs solutions.
Au Sahel, la conférence des bailleurs est reportée pendant que 24 millions de personnes, un nombre sans précédent, ont déjà besoin d’une aide humanitaire urgente.
Victorine a fuit les violences, a perdu son mari et est à la tête d'une grande famille. Crédit : Sylvain Cherkaoui / Oxfam
Plus d’un million de femmes et de filles au Burkina Faso sont confrontées à une augmentation des violences sexuelles, de la faim et du manque d’eau en raison de la pandémie de Coronavirus et du conflit préexistant, annonce Oxfam aujourd’hui.
Oxfam en Afrique de l'Ouest, le 21 avril 2020. COVID-19 : 50 millions de personnes sont menacées par la faim en Afrique de l'Ouest.
Des femmes s'affairent à trouver de l'eau sur le site de personnes déplacées de Pissila, dans la province de Sanmatenga au Burkina Faso.
Burkina Faso, le 20 février 2020 – Alors que le nouveau plan de réponse humanitaire chiffré à 300 millions de dollars pour l’année 2020 vient d’être lancé au Burkina-Faso, Oxfam appelle à une urgente mobilisation de fonds pour répondre notamment au besoin vital en eau, hygiène et assainissement.
S'abonner à Communiqués